Bilbao K.O. à la quatrième reprise

Ils l’ont fait, nous l’avons fait. Pour ce premier match d’Euroligue à domicile, les couguars ont sortis leurs griffes

 

et nous ont offert un match d’une rare intensité.

Tout était réuni pour nous offrir une soirée riche en émotion, comme seul le basket peut nous en procurer .Le SLUC voulait nous montrer qu’il avait une belle carte à jouer dans ce groupe et Bilbao voulait confirmer son premier succès face à l’Olympiacos. Les deux équipes nous offrirent une rencontre de toute beauté, le public se délecta de ce spectacle haut en couleur. Le match, tendu, ne savait de quel côté basculer, Gentilly rugit, encouragea ses protégés, espérant décrocher une première victoire. Puis survint ces fameuses trois dernière minutes ou le talent d’un certain Nicolas éclata au grand jour, il prit les choses en main et éclaboussa de sa classe une salle qui n’en croyait pas ses yeux. Lancers francs, passes décisives, and one et, cerise sur le gâteau, un panier à trois points à dix mètres, tout y passa. Bilbao, médusé, croula sous le talent de notre Batman. 87-73, Gentilly chavira de bonheur, le SLUC tenait sa première victoire en Euroligue.

Bravo à toute l’équipe, au staff et aux supporters qui ont su créer une belle ambiance propice à l’exploit. Il est certain que ce n’est qu’une étape dans notre quête du top 16 mais savourons cette victoire sans modération ; il faudra remettre le couvert d’ici une quinzaine de jours, Gentilly se devra d’être encore une fois à la hauteur de l’évènement car la marche sera encore plus haute .Vivement le 10 novembre !!!!

 

Fabrice Hachet